19 avril, 2014

le crabe de Pâques


Vous croyez quand même pas que je vais laisser ce vieux grigou en tête de gondole si longtemps. Imaginez que je casse ma pipe !
Quelle faute de goût de le savoir paradant ici.
Niet tovaritch ! Impossible.
Je vais donc vous entretenir du crabe du fromager. Comment ? Oui la photo manquée  puisque celle choisie représente un cousin paguroidea amérindien de notre héros du jour.
Weekend de pâques . première virée annoncant les beaux jours. Au marché, pour se ravitailler en vivre fraiche  le bord. Je faisais sagement la queue devant le camion du fromager pour le chèvre préféré du quartier maitre. Le saint Nicolas de la dalmerie. Un petit extra de vacances aux senteurs de thym et d'herbes du sud mitonné par des moines orthodoxe.
L'intrigue est posée.
Mes Ray ban, obligatoire après une nuit de route, etaient fixées sur les tongs carrément optimistes de ma voisine. Soudain surgit de sous la bâche de l'etal entre ces pieds un de ces teigneux petit crabe vert des roches.
Celui ci, heureux de rencontrer des chaussures de plages, se croit tirer d'affaire et reprend son souffle. La jeune femme très affairée au téléphone  ne sait aperçue de rien. le bosco la déplace en la prenant par les épaules pendant que le mousse récupère prestement l'aventurier. L'équipage en mode action. Un instant interloquée elle éclate de rire en calculant l'intrus lové entre ses havaïanas. L'étal du poissonnier est deux rangées plus loin derrière. Avec la ruée de doryphores en ce week end pascal cela tient de l'exploit. Un remake version crustacé  de la grande évasion. La mer est à plus de cinq cent mètres. Et en marchant droit. Mais ce n'est le cas de personne à bord.Un regard insistant du mousse ébahis par tant de hardiesse.
- oki roule, je t'attend.
Le voilà parti en courant.
A son retour j'ai appris que le clone de Steve mac queen  avait été insupportable pendant le transport tentant allègrement d'échapper à son bienfaiteur.
Mais une fois à la baille, bien que fatigué, il s'était enterré en deux coup les gros.
Je sais c'est une histoire un peu cloche. Mais c'est de saison, les cloches. Et puis cette petite BA me rachètera peut être d'avoir manger mac do & bonus sundae caramel un  vendredi saint !
Quoique si vous voulez mon avis y a pas assez de crabes d'ici Enez edig.
Joyeuses pâques les loulous et gaffe aux excès de chocolats...