17 avril, 2015

Vendredi soir, C dawa

(1)
C'est l'occasion qui fait le larron. Un vendredi soir de fête. Plus de RER B , un incendie à la Courneuve  visible depuis les hauts plateaux de Monaco, non du Raincy. [blague piratée]
Plus de RER E non plus. l'alimentation en carafe à magenta dépendant sûrement de celle du B.
Un gros dawa quoi.
Mais c'est vendredi soir j'ai décidé  de prendre la chose avec philosophie. 
Je m'assagie.
Pas question de prendre le 43 pour remonter la rue la Fayette jusqu'à la gare du nord. Il est du coup blindé et c'est inabordable. Y a encore, mossieur, des connards qui prennent leur voiture pour circuler tout seul dans Paris. Les dinosaures ont la vie dure.
Bref ce n'est pas le sujet. Il fait frais et marcher dans Panàme est devenu un vrai plaisir.
J'aurai pu prendre un vélib, mais je suis feignasse limite le soir, la rue Lafayette monte un peu. 
Je préfère la descendre le matin. Me voilà donc en route d'un bon pas pour la gare de l'est. 
En arrivant je ne gâche pas mon plaisir. Une exposition extérieure de peintures. 

De toute façon vu le flux de pékins qui déhotent dans les escaliers depuis la petite rue qui descend de la gare du nord, je peux prendre cinq minutes pour vous donner envie de passer gare de l'est. 
(2)
C'est très sympa des bouts du mur de Berlin devenus des tableaux.
Voilà un échantillon.

(3)

Bon il me faut sortir.


(4)
Le premier train vers Bondy est si blindé que ça me rappelle mes départs vers la caserne dans cette gare. Je dois avouer que c'est pas mes meilleurs souvenirs ces voyages vers l'Allemagne. En fait niveau train je n'ai pas connu pire, quoique, souvent le passé est plus sombre qu'il ne fut certainement.
Bon tant pis je prendrai le suivant. 
Bonne pioche il est presque vide.
Arrivé a Bondy pas de T4 et les quais sont noirs de monde. Avant que je monte il fera nuit.
Je tente le 616. Voyager en SSD c'est un métier. Mais je radote.  
Évidemment, ça avance pas mais je suis assis ce qui me laisse le loisir de vous faire une note. Il y avait un moment non ?
Ahhhh. me voilà gare d'Aulnay. Je récupère mon destrier à sa place juste sous la caméra. Je lui fait un petit signe affectif de la main à la surveillance des vitres des abris-bus.
Allez Exit ...week end.
(5)

(1) de Gonzalo Borondo :  Zeigeist (J'aime Beaucoup)
(2) de Thierry Noir : Mon dentiste habite de l'autre coté du mur, je dois improviser
(3) de Pablo Delgado : No Man's Land
(4) de Victory : Faith47
(5) de King Sone : Hommage to Gorbatchev