11 avril, 2014

le GROS livre rouge


Il faut que je vous parle de ce bouquin.
Bien que  d'autres l'ai déjà fait bien mieux avant moi. 
Non pas, parce qu'avec soixante virgule sept pour cent de réactionnaires lambdas et n'oublions pas les vieux babas sur Aulnay-sous-bois je pense qu'il fasse un malheur ici.
Beaucoup ne lisent pas, n'ont pas de chiens et ne savent même pas faire du vélo. C'est des fakes, heu des ersatz grünspan limités . {Je vais encore me faire sermonner parce que j'emploie des mots que ma daronne ne calcule pas}
Non plus, parce que c'est un vrai méchant qui dézingue, comme tout les vieux , les jeunes  qui ont de l'espoir et du talent.
Non, non,non. rien de tout ça, une promo juste pour trois raisons :
- la première, c'est un blogueur réac qui écrit plutôt bien et a quelques lettres, assez datées certes, mais fournies. ce qui convenez en, est plutôt une vraie pépite. Quand on lorgne le niveau de ses confrères, tenez par exemple, y a un marin la bas, son verbiage étoufferait sous l'eau une bonite de vingt livres, je vous dit pas.
- la seconde, le format des chapitres très court colle parfaitement avec les arrêts incessants de notre RERB+ et autres interruptions de lecture. Celle due à l'accordéoniste monté au Blanc-Mesnil, capitale de cet instrument. Celle de la SDF rasée, sur le pont à la Courneuve et qui déroule sa prose sur la  recherche d'un hôtel pour la nuit ou d'une bouteille de lait pour son bébé.
ah ! et la dernière, la sourde qui dépose ces petits papiers en sanskrit, ou je ne sais quelle écriture mésopotamienne, à coté sur le siège et qui vous bénit dans trois religions,voir plus suivant la somme, si vous avez la naïveté, en touriste échoué de Roissy dans cette Babylone ferroviaire,de lui lâcher quelques cents.
Je vous le dit ces pages de blog couchées sur papier dans ce tortillard a crémaillère du neuf trois, c'est l'idéal. Surtout que pour lire les blogs, vu le réseau 3g sur cette ligne mieux vaut prendre le T4 et le RER E. Mais je déraille pour pas changer et rester dans le sujet.
- la troisième raison et la plus importante , j'allais l'oublier. Il y a des pages d'écritures qui sont vraiment réussies. Je vais vous mettre une dose de rab du mot pépite.
si, si il faut se farcir du réac, autant qu'il ait de l'esprit.

Et puis il est si épais ce kinbou que si un connard de cowboy sort son désert eagle un jour de burn-out ,ce qui est loin d’être improbable dans cette jolie période ou nous vivons,vous pourrez toujours l'utiliser pour ralentir la percée de la cinquante AE.
Ou je le rejoins, l'affreux, c'est qu'il n'y a pas de meilleure arme que les mots.
Surtout en territoire ennemi.

Allez pour changer et pas brusquer mon invité je finis sur une musique de not' temps qui poursuit un peu le thème du tunnel en fait, mais vu de bâbord. bien sûr.