05 juillet, 2015

Tic's Haunt

En fait bien que natif du cœur du neuf trois, je suis un homme des bois.Je passe des heures enfouis dans les forêts alentours, dès que j'en ai un peu le loisir.
Le braconnage des images et le silence associé sont devenus une de mes marottes préférées.
De plus Buck me facile la tâche dénichant le cerf ou le groupe de chevreuils, traînant le VTT dans les cotes, quand après quelques kilomètres, le sable mou devient trop pénible à mes vieux mollets.
Très certainement influencé par l'idole des BD de ma jeunesse , Rahan, dont hélas je n'ai  plus la crinière , je ne crains pas grand choses dans ces lieux sauvages et déserts. Le vieux solitaire à la stature imposante qui ne bouge pas de ses fougères, est comme moi, inoffensif tant qu'on lui brise pas menu.
Le blaireau reste tapis et la laie stoïque tant que vous ne tentez pas de s'approcher de ses petits. Malheur à vous si vous ne suivez pas mon conseil. Rien de pire qu'une maman cochon en colère.
Pour les serpents, ma culture dans les colos d'Aulnay me fait reconnaître au premier coup d'œil l'innocente couleuvre de la redoutable aspic.


Pourtant quand nous sortant de ce moment de grâce, essoufflés, Buck lapant son litre d'eau, moi comptant mes courbatures, je passe trois minutes à traquer notre ennemie mortel. Enfin surtout pour moi. Et c'est de cela dont je voulais vous jaspiner aujourd'hui . à deux encablures des balades de vos vacances ou ne serait ce que d'un pique nique dans un pré ou un parc ensoleillé.
Méfiez vous de la morsure de cette saloperie de tique. Avec elle un virus , la Borreliose de Lyme une maladie qui se répand de plus en plus. Ne tardez pas pour le signaler à un médecin. 
Voilà c'était ma page prévention des risques de l'été. 


sinon bonne vacances pour les heureux vacanciers de juillet, joyeux été à tous, et ...gare au bêtes qui piquent...